Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Le réseau d'observation du canton de Berne

Les conditions météorologiques et hydrologiques sont souvent à l'origine des événements naturels. Sans pluie, pas de crues et, sans neige, pas d'avalanches. L'observation systématique de la météo permet de déclencher à temps l'alerte, l'alarme ainsi que d'autres mesures organisationnelles et le plan d'intervention pendant l'événement.

Pour aider les services d'organisation et d'intervention sur place, le portail Internet des dangers naturels du canton de Berne (cf. données sur les eaux et la neige) met à disposition les informations nécessaires concernant le territoire cantonal. Les services de sécurité peuvent consulter les mesures effectuées et les prévisions de différents services fédéraux, à savoir de MétéoSuisse (données météorologiques), de l'Office fédéral de l'environnement (données sur les eaux) et de l'Institut pour l’étude de la neige et des avalanches WSL (données sur la neige). Par ailleurs, les services spécialisés du canton de Berne exploitent des stations de mesures supplémentaires afin de densifier le réseau d'observation et de bénéficier d'un contrôle approfondi pour les endroits particulièrement délicats.

Données sur les niveaux et les débits

Station de mesure du débit des eaux de la Kander à Frutigen pendant la crue du 10.10.2011; Source : Office des eaux et des déchets

Agrandir l'image Station de mesure du débit des eaux de la Kander à Frutigen pendant la crue du 10.10.2011; Source : Office des eaux et des déchets

La mesure du débit ne se fait pas directement, mais découle généralement de la mesure du niveau des eaux. Selon la règle générale, plus le niveau est élevé, plus le débit est important. En revanche, si la rivière sort de son lit, la corrélation entre le niveau et le débit ne se vérifie plus, car le mouvement de l'eau est alors essentiellement horizontal, et non plus vertical (cf. illustration). En cas de crue, les mesures et les déductions pour le débit à partir du niveau de l'eau sont imprécises.

Les stations modernes mesurant les niveaux des cours d'eau et des lacs disposent d'un système d'observation électronique et d'un enregistreur de données avec transmission des données à distance, si bien que les données peuvent être traitées et transmises en temps voulu.

Pour plus de renseignements sur le relevé des données et le réseau d'observation fédéral, veuillez contacter l'Office fédéral de l'environnement.

Carte des stations de mesure du débit et du niveau des lacs dans le canton de Berne; Source : Office des eaux et des déchets

Agrandir l'image Carte des stations de mesure du débit et du niveau des lacs dans le canton de Berne; Source : Office des eaux et des déchets

Données sur les précipitations

Abfluss-Messstelle an der Kander in Frutigen während des Hochwassers vom 10.10.2011

Agrandir l'image Abfluss-Messstelle an der Kander in Frutigen während des Hochwassers vom 10.10.2011

Station de mesure des précipitations à la Lüderenalp; Source : Office des eaux et des déchets

Agrandir l'image Station de mesure des précipitations à la Lüderenalp; Source : Office des eaux et des déchets

La mesure des précipitations peut s'effectuer soit directement au sol dans une station météo, soit à l'aide d'un radar. Ces deux méthodes ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients et les mesures qui en découlent doivent systématiquement être remises en question. Le plus judicieux est de combiner les deux méthodes.


L'avantage de la mesure au sol est que la quantité de précipitations est mesurée directement : elle est donc en principe très précise. Cependant, de grosses erreurs de mesure peuvent survenir, notamment dans les endroits fortement exposés au vent comme aux sommets des montagnes (cf. illustration), et ce malgré les dispositifs de protection contre le vent. Par ailleurs, la mesure au sol est ponctuelle et une douzaine de kilomètres sépare les stations de mesure les unes des autres. De ce fait, il peut arriver qu'un orage, par exemple, soit détecté par hasard par l'une d'entre elles ou ne soit pas détecté du tout.

Le radar, en revanche, permet de couvrir tout le territoire et donc de déceler chaque cellule orageuse, sans exception. Cependant, il ne peut fournir qu'indirectement une estimation de la quantité de précipitations, lesquelles sont, en cas de conditions particulières, soit sous-estimées soit surestimées. Il s'avère de surcroît que nos montagnes rendent indétectables par radar certaines zones de l'activité météorologique.

Pour plus d'informations à ce sujet, contactez MétéoSuisse : Réseaux de mesures, Disponibilité des données.

Carte des stations de mesure des précipitations dans le canton de Berne; Sources : Office des eaux et des déchets

Agrandir l'image Carte des stations de mesure des précipitations dans le canton de Berne; Sources : Office des eaux et des déchets

Stations de mesure des hauteurs de neige

Station de mesure automatique de la neige et du vent de Sieben Hengste, Beatenberg; Source: Division des dangers naturels du canton de Berne

Agrandir l'image Station de mesure automatique de la neige et du vent de Sieben Hengste, Beatenberg; Source: Division des dangers naturels du canton de Berne

Depuis 1996, le canton de Berne a mis en place un réseau d'observation automatique de la neige, du vent et des données météorologiques, en étroite collaboration avec l’Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches à Davos, afin d’améliorer les avertissements sur le danger d’avalanches. Les données, qui peuvent être consultées en tout temps, servent d’une part aux responsables locaux de la sécurité à évaluer le risque d’avalanches actuel dans leur région et d’autre part de base pour l’élaboration de bulletins d’avalanches nationaux et régionaux fiables.

Carte des données nivologiques au Berner Oberland

Agrandir l'image Données nivologiques au Berner Oberland (illustration Div. dangers naturels)


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.naturgefahren.sites.be.ch/naturgefahren_sites/fr/index/schutzmassnahmen/schutzmassnahmen/organisatorischemassnahmen/messnetz.html